Actualités

Accueil > Actualités > DACG : Présentation de la plateforme numérique de collecte des statistiques judicaires

DACG : Présentation de la plateforme numérique de collecte des statistiques judicaires

Le jeudi 10 septembre 2020, la Direction des Affaires criminelles et des grâces (DACG) a organisé l’atelier de présentation de la plateforme numérique de collecte des statistiques judicaires, à la salle de conférence du 9ème étage du Building administratif, Président Mamadou Dia.

L’atelier, présidé par le Directeur Adjoint de la DACG, Mor Ndiaye, en présence du Procureur général près la Cour d’Appel de Saint-Louis Mandiaye Niang et des représentants des Tribunaux de Pikine Guédiawaye et de Saint Louis, fut un moment important de partage sur l’importance des statistiques pour une bonne gouvernance de la justice.

C’est dans le souci de disposer de statistiques fiables et exhaustives que la DACG a noué un partenariat avec la Banque Mondiale pour la mise en place d’une plateforme de collecte des statistiques judiciaires. Un état des lieux révèle que la production statistique du secteur présente des insuffisances. C’est dans ce cadre que réside tout l’intérêt du déploiement au niveau des juridictions d’un système de collecte sous format numérique des données statistiques pour mesurer, entre autres, le volume d’activités.

La collecte des statistiques permet également la mise à la disposition des autorités d’instruments d’orientation stratégique en termes de politique judiciaire et des outils de management aux chefs de juridictions.

Dans ce sillage, la Table des infractions mise en place par la DACG a été présentée aux participants de l’atelier. Il s’agit d’une présentation codifiée des infractions qui permet leur saisie uniforme à l’échelle nationale. Cette dernière regroupe l’ensemble des infractions prévues par notre dispositif pénal (Code pénal, Code de Procédure pénale et lois spéciales etc.), donne suffisamment de renseignements pour chaque infraction notamment sur sa nature, la peine applicable, la juridiction compétente, le texte qui la prévoit.

En clôture, une simulation a été faite par le statisticien du projet pour imprégner l’assistance des possibilités et facilités qu’offrira la plateforme au personnel judiciaire dans l’avenir. L’aboutissement de ce projet permettra à notre justice de se mettre à l’air du numérique dans son fonctionnement mais également d’avoir un outil efficace pour l’orientation des politiques publiques en matière de justice et faire des rapports périodiques fiables pour les institutions nationales et internationales.
Les juridictions de Saint-Louis et de Pikine Guédiawaye ont été choisies comme pilotes pour le lancement de cette plateforme avant son déploiement généralisé.

    wpChatIcon